lundi 21 mars 2011

Borrow Luxury Fashion? Wear it! Work it!

Finally!

I have waited long and impatiently for a solution to fashions biggest problem- the price tag and inaccessibility of high-end fashion! Wearing a designer gown used to mean that you had to have Cinderella’s magical fairy godmother. Or a super rich best friend whose clothes you got to borrow, while praying that you wouldn’t spill on them or have that midnight deadline.
Not anymore though!

Introducing Bliink.- Montreal’s first luxury retail rental service that lets you rent high-end designer dresses for a fraction of their retail price.  Conveniently accessible through its online web boutique as well as a showroom in the heart of Downtown Montreal for personalized styling appointments, Bliink. ensures that you never have to wear the same dress twice or have to worry about that dress you spent $650 on, but has been lying at the back of your closet, since you already got snapped at a social event.

What really strikes me as amazing though is the simplicity of the whole process. While being in the comfort of your home, you get to browse though the designers and collections you’re actually seeing on TV at the moment! A click here and along admiring stare there, and you just choose your dress, which day you want it delivered to your address, for what period of time, and you get 2 sizes shipped to you, perfectly in time for your red carpet night! ). After your big event place the dress in a pre-paid package and back it goes- no need to dry clean, they take care of that too! Or you could book a personalized appointment at their downtown showroom, and benefit from the advice of a personal stylist. Borrow from Christian Siriano, Badgley Mischka, Michael Kors, Diane von Furstenberg, David Meister and Tadashi Shoji just to name a few!

I can’t wait for Bliink. to open- a month of birthdays, weddings and cocktail parties typically leaves me with an impossible credit card bill and a useless waste of fashion once the trends are past. I like being fashion forward and Bliink. seems to have perfectly tapped into the unmet demands of women like us!
I’ve already got my eye on this Marc and James cocktail stunner!
What do you think?


Mark and James by Badgley Mischka

Bliink. will be having their Big Opening at the end of May. Stay tunes for my coverage on the launch party!

Bliink’s official website to rent gowns will only be up in April, however for more information take a look at their blog: www.bliinkmontreal.blogspot.com and www.facebook.com/bliinkmontreal You can also email them at bliinkmontreal@gmail.com 

mercredi 9 février 2011

Ella 1- NYC 0

I have to say... I was waiting the end of the trimester so I can write in English... Not that I'm better in, In fact I'm way much better in French, but sometimes, the ideas have a better flow in English...well whatever 
Sunday night, Superbowl... not that I'm a huge fan, but still we have to watch it, plus my cousin and I, had pick the Green and Yellow...Victoire! So I was back in my messy apartment on St-Viateur with my cousin + boyfriend, my uncle and my little cousin a so sweet little baby girl of 5 months. 

I'm sitting there in an old living room, looking at the map of Montreal on the wall and having those memories. What a good time I had here: One best friends Party, Dinners, Rooftop and of course Love. Nostalgie. So to evade from that past year and came back to reality of the Superbowl 2011, I'm looking at the baby (I could have watch the Football game, but to be honest, I was just waiting the Black Eyed Peas…) so I looked at this little gorgeous doll so happy to be with people. 

And looking at her, I realised that I have no clue of when she was born. Hold on here, I'm good at this usually. I remember every single birthday of people close to me or not. What's going on? Then her mother said: August 21th. BANG! The Day of the year I'm trying to forget more than any day of my life. Damn it! Now I remember why I couldn’t remember and I couldn’t helped but wonder: What is it with love that we are so lost once it ends, that we just forget everything. I realised that I spend 5 months acting by automatism, that every single day of my life since August 21st have been a fuzzy memory. It’s supposed to be totally normal, a typical reaction after a loss. But suddenly, I saw every single moment I was trying to forget, one after an other just as if I was sittin on a train looking at the landscapes changing...NYC, Facebook, NY by bus, NY by plane, Albany, Barcelona, Facebook, laughs, Mojitos, Barca, Sex, Passion...every single details of my past relationship that I was trying to avoid for so many months.

But then I realised that this little sweetheart I'm holding, she'll always be a part of my life. She's so marvellous and every single August 21st, she's gonna grow up and bring a bit more of sparkling on that day. And just like that, after a therapist, a book on how to treat anxiety, way too much money spend on hairdresser, manicure, massages... way too much champagne and Gin&Tonic... Ella Saved The Date, and turns out she was my Green & Yellow teem : an unexpected victory after a really hard working season.

They say that when something bad happened to you, something good happened to someone else... well in my case I say that when something bad happened to you...Look around you, you'll see that something good is coming and it's gonna stay for ever... A baby was born and I'll love this princess every single day of my life! So what’s coming now… well I’m moving back with my two best friends, maybe in a messy apartment (sorry girls I hope not), but what’s coming next will always be better than the previous “coming next” and sometimes, the present is just perfect... so thanks to the Superbowl…How do I feel now?
Single and Fabulous... exclamation points!!!

Ok that helped... 

David Servan-Schreiber

mercredi 15 décembre 2010

I Still Belive in Santa Claus Even If No One Else Does

La panique est terminée, 
le temps des fêtes est arrivé... 
La vie est Cool exclamation points!!! 
J’ai commencé à écrire, je disais que j’avais une semaine à New-York à raconter,  aujourd’hui ...j’ai le temps des fêtes! C’est vrai en fait, au départ, je ne savais pas trop de quoi parler. Finalement, je me dis que j’ai pas besoin de connaître tant que ça. Je connais peut-être pas assez pour informer précisément, mais j’ai assez pour être capable de raconter de façon divertissante... 
Tendance temps des fêtes...
YAYYYY On peut enfin les sortir nos robes trop Gossip Girl de Tibi!!! C’est le temps de s’habiller to much pour aucune raison...juste parce que tout le monde le fait. 
Mais par-dessus tout, joie de fillette refait surface la paillette brille de partout cette saison. Petite fille, j’étais encore plus fille qu’aujourd’hui, j’aimais les poupées, les barbies, le rose et le brillant... bref un brin quétaine (J’aimais déjà le karaoké... de façon abusive...j’en reparlerai) J’ai donc essayé, soudoyé, prié, forcé ma mère a m’acheter des robes à paillettes ou des souliers avec des pierres décoratives... Mes idées étaient rejetées et remplacées par une magnifique blouse à col Claudine (Oui ma mère était original de même... même pas une petite paillette, mais une blouse qui portait mon nom...je me demande qui est la plus quétaine des deux) donc la blouse et une robe sans manche avec des petites broderies discrètes. Ok. Ok. elle avait du goût, mais je le savais pas encore, je voulais juste être une princesse. 
Tout vient à point à qui sait attendre,  serait surement le résumé de mon histoire, mais j'aime beaucoup mieux  I Still Belive in Santa Claus... 
Parce que ce que les designers nous proposent en force cette saison : LA PAILLETTE, mon rêve d’enfant se réalise!Les collections Holiday nous offrent du Sparkling... il y a de la paillette partout! Des robes, des jackets, des souliers...ça brille. Mais comment on peut ne pas se sentir bien dans un item brillant? C’est fashion, c’est sexy c’est magique. Comme si ce moment de satisfaction n’était pas assez, les couturiers ont décidé que la paillette serait présente tout l’été! Joie. Même pu besoin d’être Noël, la mode veut qu’on soit toujours glittering! 
Ça a prit 20 ans... mais je les ai eu mes paillettes... 
Quelqu’un d’un peu plus sage que moi me dirait sûrement que le temps arrange toujours les choses que la patience est souvent récompensée... Je commence de plus en plus à y croire, mais l’enfant que je suis encore préfère de loin croire que le Père-Noël existe à temps plein et à la magie du temps de fêtes (et aux paroles de The Boy Least Likely To que je cite comme titre!) 
Happy Holidays!!!


Find more artists like the boy least likely to at Myspace Music

jeudi 18 novembre 2010

Still November and No Doctor!

Bon fallait que ce soit la journée de tempête de la semaine. Il pleut à sieau! Je dois aller chez le médecin. Parce que oui j’ai la chance d’avoir un médecin de famille, mais attention la chance est dans le Nord à 1h00 de route. Ok j’avoue que c’est pas la fin du monde. Mais dans ma tête il allait faire un beau soleil tout brillant, j’allais mettre la musique forte mes lunettes de soleil à la Brigitte Bardot et passer un bon temps avec moi-même dans la voiture. Mais non. Il pleut. Je met Hunter, j’affronte le temps. J'haït ça conduire quand il pleut fort. Tout le monde est craintif, on voit rien, les camions envois trop d’eau. C’est long. Je suis en révolte je choisis donc une bonne playlist pour mon état d’esprit : Renaud. Première chanson : Étudiant Poils aux dents.
Flash Back : En 2002 pendant un examen de math... j’ignorais toutes les réponses. En fait j’ignorais comment trouver les réponses. J’ai donc écris les paroles du chanteur sur ma copie. Croyant fermement que je n’avais pas besoin de l’école. Quelle bonne blague je me faisais... Certains côtés de l’Ado que j’étais me manquent tout d’un coup...J’aimerais quand même revivre le moment cocasse où le prof à lu 
Maman quand j’srai grand j’voudrai pas être étudiant. 
Ben alors qu’est-ce tu veux faire
Je sais pas moi, Gangster!

Bon je reviens dans mon auto en 2010, universitaire et pas gangster. Je fredonne les paroles toujours dans mon état de frustration de maudite journée de pluie et du gars en avant qui avance pas parce qu’il pleut. Je fredonne, j’aime ça chanter dans l’auto. J’arrive au bout : 

Etudiants en médecine
Tu vas marner pendant sept ans
Pour être marchand d'péniciline
Tes saloperies d'médicaments
Aux bourgeois tu r'fileras
Des cancers à tour de bras
Et aux prolos des ulcères
Parc'que c'est un peu moins cher
Et l'tiers-monde qu'a besoin d'toi
Là c'est sur que t'iras pas
Malgré tous ceux qui vont crever
T'oublieras que j'ai chanté
La médecine est une putain
Son maquereau c'est l'pharmacien

Ca y est! Je suis bleu. Comment ça se fait qu’on peut pas trouver un médecin à Montréal. J’aurais pas à me taper toute la route sous la pluie de crotte.  Ça va pas mieux. Je suis toujours en révolte. Mais là j’ai un guilt. Je me sens mal. Je peux pas chialler contre les médecins. Je m’en veux. Je pense à Pascale Nadeau qui parle des étudiants en médecine sur le ritalin et toutes statistiques récemment lancées sur le taux de suicide chez ces étudiants. Surtout, je penses à mon amie. Je pense à tout ce qu’elle fait. Elle s’est une vraie étudiante. Elle étudie tout le temps. Je pense à elle, je peux même pas m’imaginer toute la pression qu’elle a sur ses épaules. 
Je peux pas m’imaginer tout ce qu’elle a à endosser. Je peux surtout pas m’imaginer ce que c’est que de savoir qu’il reste minimum 5 ans d’université intensifs.  La je me sens mal. Je me sens mal de pas pouvoir l’aider. Je me sens mal de me plaindre d’avoir à aller dans le Nord pour avoir mon examen de 20 minutes. Je peux pas croire que je me suis plain du fait que les médecins ne veulent pas rester à Montréal. Je me sens mal parce que je sais bien que j’aurais jamais fait tous les efforts et les concessions qu’elle fait pour arriver à atteindre son but. Parce qu’au fond je le cache un peu sous mon parcours académique diversifié en diplômes, mais la vérité est que l’ado reste toujours un peu et Etudiant poil au dents J'suis pas d'ton clan pas d'ta race... 

Mais aujourd’hui je réalise que je respecte énormément ceux qui sont capable de mener des études aussi intenses que celles de médecine. Si le minimum que je puisse faire après c’est de me taper 2 heures de routes aller-retour pour que ma petite médecin, à en devenir, puisse profiter de sa vie rêvée dans les montagnes... no big deal. Je le ferai, et j’encouragerai même le maquereau de pharmacien...mais promis, pas pour des Ativans! 

mercredi 17 novembre 2010

La vie est Cool : NOT

Ca y est. Ca va mal. Je me suis fait dire récemment, par un professionnel, qu’il nous fallait une passion pour écrire un blog. Je suis dans la merde. Je me rend à l’évidence, je n’ai pas de passion. Moment tragique dans ma vie. Je n’ai pas de passion fixe. Merde. Je fais quoi. La session fini dans 1 mois. Je vais couler mon cours pour lequel je dois écrire mon blog. Je cherche. J’en ai pas. Je sais cuisiner, mais le frigo est toujours vide et j’aime pas faire l’épicerie. J’aime la mode, mais sans dire que j’en suis mordue, j’ai fait de la gymnastique, du ballet, du patinage artistique, du violoncelle... je suis resté accroché à rien. 

Ça y est je panique dans un moment de dépression excessive. En plus de couler mon cours je me rend compte que je n’ai pas de passion. Je blâme tout. Novembre. Manque de lumière. Mes parents qui ne m’ont pas poussé assez à persévérer, mon ex qui m’a fait perdre mes croyances en la passion amoureuse, bref tout. Les nerfs. On ne panique pas. Je dois bien tenir à quelque chose. Ok. Je ne connais aucun sujet de façon approfondi, je ne me suis jamais arrêté à un thème précis et en faire une recherche exhaustive. 


Resssspiirreee, Expiiirrre... 2 autres fois...Ca va aller...

J’ai 25 ans. Est-ce que je peux juste découvrir. Est-ce que ça se peut avoir juste envie de découvrir. Juste tout. Parce qu’au fond, est-ce que c’est pas comme ça que ça se développe une passion. Ok. Je respire. Un peu plus. Ça va aller.

 Le mois de novembre est presque fini. Noël s’en vient. La belle petite neige va bientôt me tomber sur le nez. Je vais allez voir mes parents qui m’ont tout donné. Les journées vont recommencées à allonger...tranquillement. Mon ex..ben c’est mon ex, mais un autre va arriver et je serai encore plus passionnée peut-être. Entre temps, je vais avancer un peu plus loin, je vais chercher un peu plus creux, je écouter un peu mieux, je vais observer avec de meilleurs yeux (j’apprendrai à ne pas déchirer systématiquement tous mes verres de contact) et je vais bien finir par avoir envie de décortiquer un sujet passionnant. Mais pour l’instant, je cherche tranquillement... je butine par-ci par-là entre le boulot et 2 restos. 


Bon voilà. Je me suis calmée. Je vais sans doute rêver un peu maintenant. C’est peut-être pas passionnant tout ça, mais chose certaine, je suis pas la seule dans mon cas. Et pour tout ceux et celles qui avez cette angoisse fatidique de devoir à tout pris tout comprendre et savoir parce que vous venez d’avoir 25 ans... Ben coudonc... on est tous dans le même bateau! 
Moment de panique terminé. Je ne vais pas booker un rendez-vous d’urgence chez ma psy, parce qu'au fond j’ai bien mentis... Je sais pertinemment que : 
Je bookinais chez Renaud-Bray et il m’a sauté au visage (à préciser que la section Psychologie se trouve entre les livres sur les langues et ceux sur la communication... je n’assume pas très bien l’idée de flâner dans cette zone de thérapie personelle un peu trop dramatique) J’avoue que ça fait quand même du bien. On à tous nos petits trucs cool qui nous arrivent... 







Et parce que ça aide encore plus d'en faire la liste... 
Mes trucs cool :
    • Mettre mes pantoufles Emu le matin 
    • Un Latte Lait de Poule chez Strabucks 
    • Une manucure chez Orbite
    • Trouver un cadeau de plus dans mon bas de Noël
    • Écouter la Mélodie du bonheur 

lundi 15 novembre 2010

New-York is Overated!

New-York is Overated


Assise à un souper convivial, un ami me dit :  “New is Overated”. Sur le coup j’ai eu aucune réaction.  Après quelques secondes dans ma tête, je me dis Oui. C’est vrai au fond New-York is in fact overated. J’avoue que j’ai un malaise. J’ai passé l’été à venter les mérites de la ville sans même m’arrêter à me demander ce qu’il y avait de mieux autour. Bon peut-être pas entre Montréal et New-York, je visualise mal Albany comme une destination touristique par excellence, mais peut-être à Montréal même.

C’est vrai que New-York est surestimé, dans le sens ou ça l’air tellement immense et important. On associe New-York au succès, au tapis rouge, au prestige et à l’argent. C’est correcte, c’est la bonne association, mais il y a aussi des gens normaux.  Il y a des gens qui ont une vie très simple à NY. Parce que quelqu’un dit qu’il vit à NY, on le voit tout de suite comme le roi du monde. It’s all about how it looks… C’est là que c’est overated.

C’est difficile de trouver ce qui est vrai de ce qui est faux (je parle pas des sacs Louis Vuitton, ça on le sait tout de suite…désolé pour les fans de sacs griffés copiés, mais oui, on le voit au premier coup d’œil) C’est comme si le seul fait d’être là, on se met sur un pied d’estale. Pourtant… Une ville ca reste une ville et même à New-York, il y a des gens qui ont des jobs plates… se disant travailler en finance, mais au fond… c’est faire des beaux powerpoints toute la journée.  J’ai rencontré quelqu’un qui travail à l’exportation de fruits et légumes c’est juste normal. Des jeunes gens sortis de l’université qui travaillent là où ils le peuvent. Ils mènent une vie simple, un peu rangée et n’ont pas un salaire dans les 3 chiffres dès leurs entrées sur le marché.  C’est pas tous les New-Yorkais qui sont invités une fois dans leur vie à sonner la cloche de la bourse!

Quand même, je m’avoue que New-York is Overated…un peu, mais je m’avoue aussi que j’adore l’état d’esprit dans lequel je suis quand je me promène dans les rues. Je fais donc une première énumération des places que j'aime, surestimées ou pas...
Parce qu’en fait, New-York est peut-être overated, mais si New-York n’était pas overated, ce ne serait pas New-York… It has to be Overated… It’s too much… It’s New-York! 


I like : 


Punkin’ Waffles
with appled butter, dried cranberries, toasted cinnamon-cardamom pecans,
and warm baked apples.

Un plus : Quand on le demande, on peut avoir du vrai sirop d’érable. 


Overated : NOT
Classic... 
J'aime : Les huîtres!
Overated : Un peu... mais il faut s'y arrêter, et y retourner...

CupCakes...Est-ce qu'on peut dire qu'un cupcake est overated? NOT
Always down for a Coconut Cupcake! Sooo NYC

   


Overated NOT, Too Much YES but so amazing 
Sex and the City... Girls Night Out!! I like

Mon menu : 
General TSO'S dumpling
Cantones Steamed Sole
Sweet and Crispy Jumbo ShrimpGinger Turbot
Charred Asparagus
Chocolate Peanut Butter Bombe


Casual Fish & Chips, Deep Fried Mars Bar... les  5 lbs gagnées en valent le coup!!! 

dimanche 24 octobre 2010

(((((((( sur NY ))) ThanksGiving Weekend!!!

C’est Thanksgiving!!! Bien qu’on ne célèbre pas l’action de Grâce « religieusement », j’aime bien cette période de l’année! On le sait, on s’en va de plus en plus vers l’hiver, on a sorti nos manteaux, nos gros foulards et nos tricots, mais il me semble qu’on est bien tout emmitouflé sous un soleil encore un peu estival! Il me semble que tout le monde est encore beau et que les arbres sont hyper vivants!  C’est beau les couleurs!!! Tout est beau, on est bien on se promène dans mile-end, un café de chez Olympico à la main. Idéalement, on trouve un cousin ou un neveu et on le promène dans sa poussette… Ouuuu moment magique! Bien évidemment, on arrête prendre un Bagel… élément tendance du moment à voir sur Billie girls.

Surtout, on mange… Pourquoi il faut toujours manger autant quand c’est jour de fête! Je n’ai même pas fini de digérer ma dinde que je me retrouve à Bruncher. Mais j’aime ça manger alors je ne m’en plaint pas!  C’est un drôle de weekend celui de l’Action de Grâce. C’est des festivités mélangées. On voit des amis, il y toujours des soirées d’organiser, on sort et en même temps, on voit la famille, on prends des marches tranquilles. Bref, j’aime bien ce weekend. On dirait que c’est pas compliquer. On peut se permettre d’en profiter.  On se sent vivant et comme c’est le temps de sortir tous nos items de nos achats des collections d’automne… Je m’excite un peu…



J’ai dis que j’avais passer le weekend à manger.  J’ai tellement mangé pendant le weekend de Thanksgiving, j’ai du prendre la masse d’une bonne grosse dinde!  J’aime bien le souper traditionnel en famille, mais je vais pas faire part de la recette d’une dinde de toute façon, me connaissant, je la ferais brûler…
Mais j’ai quand même passé le weekend dans quelques endroits (et pris quelques tonnes) que j’affectionne…Thanksgiving ou non…

Abusivement, souper vendredi et Brunch Lundi Matin, mais il y a une terrasse chauffée... c'était presque l'été un peu encore! 
J'aime ça manger des macarons en marchant! 


















3. Toi, Moi & Café
Parce que j'y vais tous les jours... 
Une erreur est survenue dans ce gadget